iconicon
AG 22.10.2011

Un tout nouveau départ

2011-10-24

 


Le nouveau président de la FNML, Raymond Wengler, est bien résolu à relancer une machine qui avait perdu du souffle.

Deux assemblées se sont tenues samedi. L'une, générale, pour le rapport d'activité, et l'autre, extraordinaire, pour une refonte des statuts. La fédération, avec à sa tête un tout nouveau bureau, souhaite être plus performante.


De notre journaliste Jacques Paturet


Il ne sert à rien de retourner le couteau dans la plaie et le nouveau président, Raymond Wengler, n'a pas vraiment envie de dresser la liste des divers laisser-aller qui l'ont conduit à donner de la voix. Ancien fonctionnaire communal, trésorier de la fédération de football corporatif, 63 ans, Raymond Wengler n'est pas vraiment homme à s'en laisser conter. «Quand j'estime qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, je le dis haut et fort. Et c'est ce que j'ai commencé à faire à la fédération quand j'y suis arrivé en novembre 2010. J'ai assez vite constaté que celle-ci était en léthargie et qu'on cherchait encore un peu plus à la mettre en veilleuse. C'est une question de tempérament chez moi, j'ai commencé à pousser des coups de gueule et je crois que j'ai été entendu», précise-t-il.


Plus participatif donc plus efficace

Raymond Wengler a trouvé un large écho, au point que tout le bureau présente sa démission. En mai dernier, réunis en nombre suffisant pour avoir le quorum, les délégués des mutualités portent Raymond Wengler à la présidence de la fédération. À la tête de 51 mutualités, celle-ci rassemble 268891 membres. «C'est de loin la plus forte organisation du pays», observe le président.
Raymond Wengler a une idée très précise du rôle qu'il doit jouer. «Je suis là pour rassembler. Pour permettre l'ouverture de la confrontation puis de la concertation. Nous sommes dans une société qui évolue, alors il faut bouger avec», affirme-t-il. Au cours de l'assemblée qui se tenait, samedi matin, à Münsbach, les quelque 150délégués ont procédé à un immense dépoussiérage des statuts de la fédération. Un des points les plus importants concerne sans conteste la composition de son conseil d'administration. Composé auparavant de onze membres, il n'en compte plus que neuf. Il y avait deux vice-présidents et il n'en reste désormais qu'un seul et le nombre des assesseurs passe de six à cinq. «Ça fait quelques jetons de présence en moins et des économies en plus», glisse discrètement le président. Pas avare mais économe! Il le prouve quand il annonce à la salle qu'il est confronté à une facture de 16 000 euros pour un programme informatique dont il n'a jamais vu le bout du nez. Curieusement, les factures ont été signées par le président sortant après sa démission. Pas question de les régler pour l'instant. La fédération a pris un avocat pour défendre sa cause.

 






(c) 2017 Fédération Nationale de la Mutualité Luxembourgeoise
HOME